Hervé Guttin : Chef de cuisine

Son parcours, ses inspirations
Originaire de Vendée, Hervé Guttin est toutefois Tourangeau de corps et de coeur depuis l’âge de 10 ans. Son grand-père maraîcher, son oncle cuisinier et sa grand-mère cordon bleu lui ont tout naturellement transmis un” très grand intérêt pour l’assiette” et donné le goût des bonnes choses.
Depuis qu’avec enthousiasme il a pris les rènes de la cuisine du Château d’Artigny, il se sent naturellement poussé à honorer ses deux territoires : la côte atlantique par attavisme et la Touraine par adoption.
C’est ainsi que sur de solides bases classiques, il se plaît à marier aux fourneaux recettes ancestrales et produits du terroir ligérien pour nous offrir des plats originaux et savoureux.
A ces deux sources d’inspiration viennent s’ajouter des emprunts coups de coeur aux différents pays traversés au cours de ses voyages : l’Amérique du nord, la Thaïlande, l’Ecosse etc.
Citons pour exemples deux de ses plats fétiches : le “Foie gras chaud posé sur un tendron de porc Roi rose de Touraine, crème de céleri, quelques noisettes grillées”” et le “Lobster roll”, street food américaine réinterprétée…à goûter absolument.
Soucieux de préserver l’environnement, Hervé Guttin cultive les échanges étroits avec les producteurs locaux chez lesquels il s’approvisionne : canard de la ferme de la Mangrière , miel et safran de Touraine, légumes d’Eric Roy, porc Roy rose de Touraine etc. Le Val de Loire n’est-il pas surnommé “Le jardin de la France” ?

Il propose une carte où se lisent le respect de la tradition, la richesse du terroir et une curiosité pour la cuisine du monde :

  • Bar cuit à l’huile de persil aillé, confit d’olive noire, beurre de sardine, fenouil confit dans son jus et en mousseline
  • Quasi de veau, viennoise briochée de parmesan, risotto d’orge perlé, mini légumes glacés, jus de veau à la sauge
  • Jaunes d’oeufs de Touraine confits au vinaigre de cidre et soja, artichaut en textures, noisettes grillées et chorizo ibérique

Les producteurs locaux :

Hervé Guttin va à la rencontre des producteurs locaux